Publié dans Réflexions

Les questions casse-tête ?

 
Déjà, en lisant ce titre, l’une d’entre-elle a sûrement vu naissance quelque part dans la grande voûte de votre curiosité. Ce n’est d’abord qu’une question parmi une autre, banale en apparence mais pourtant non dépourvue de sens. Or, si elle mérite d’être posée, ne mérite-t-elle pas aussi d’y être répondue? Qu’advient-il de toutes ces questions que nous nous posons l’espace d’un court instant et que nous laissons là, suspendue, faute d’avoir été rassasiée par une réponse convenable?
 
Pour répondre à cette question il faut d’emblée mettre à profit le principe même que nous cherchons à comprendre. Ainsi, les questions qui fusent dans notre esprit obéissent parfois à une certaine logique de temps. De l’âge des pourquoi incessants du début de l’enfance en passant par l’émergence des grandes questions existentielles de la trentaine, les questions sont là, un peu comme des bouées, des balises, mises à notre disposition lorsque le périple de notre vie nous bouscule un peu trop.
 
PASSÉ
 
Parfois elles sont empruntées au passé. Elles prennent alors le ton des regrets, des avenues d’intentions pieuses mais non réalisées…Que serait-il arrivé si j’avais persévérer dans la voie créative plutôt qu’avoir choisi une voie scientifique? Ou serais-je aujourd’hui si j’avais eu le courage de lui avouer mes véritables sentiments? Qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour en arriver là? Ces questions surgies de notre passé sont légitimes. Mais, se pourrait-il que ce soit à défaut de ne pas avoir pris le temps d’y répondre que vous les croiser encore ici, dans un texte aux naïves apparences?
 
PRÉSENT
 
D’autres questions appartiennent quant à elles au présent. Devrais-je rester dans ce travail qui ne me nourrit plus? Est-ce que cet inconnu mérite que je lui accorde une si grande place? Me mérite-t-il vraiment? Ai-je envie de participer à cet événement ou devrais-je prendre un peu plus de temps pour moi ? Les questions du présent sont en fait celles qui joue un rôle prépondérant dans l’instant, mais qui portent également en elles, l’esquisse d’un futur façonné par votre réponse ou par votre absence de réponse. Aviez-vous déjà envisagé la question sous cet angle? Intéressant non?
 
FUTUR
 
Les questions qui nous amènent à nous projeter dans un futur plus ou moins proche possèdent elles aussi des caractéristiques particulières. En fait, elles bénéficient d’une culture d’intériorisation beaucoup plus répandue. Par déséquilibre, nous avons le réflexe de nous immobiliser pour réfléchir lorsque vient le temps de faire un bond en avant. Généralement, nous prenons alors soin de mesurer, avec méthode et rigueur, la distance nécessaire à un atterrissage sécuritaire. Qu’arrivera-t-il si je prends cette décision? Qu’adviendra-t-il de mon plan de vie si je décide de donner suite à ce désir? Si je ne fais pas le bon choix, ou tout cela me mènera-t-il ? Et si je ne répondais pas cette question ?
 
LES MORCEAUX
 
Les questions casse-tête sont des questions qui un jour ont traversé votre vie et pour lesquelles vous ne vous êtes jamais véritablement arrêté pour y répondre. Qu’est-ce que j’aime ? Quelles sont mes véritables valeurs ? Ai-je envie de toujours ménager la chèvre et le chou en m’oubliant pour les autres ? Suis-je obligé de faire tous ces compromis pour avoir droit à ma part du bonheur ? Exercer un métier que j’aime dans la vie est-il systématiquement synonyme de pauvreté ou d’absence d’abondance ? Comment allais-je reconnaître le véritable amour? Suis-je prêt à accueillir l’autre avec toute la confiance et l’authenticité que cela implique ? Ai-je la force nécessaire pour affronter les obstacles qui me séparent d’une véritable plénitude au quotidien?
 
Pourtant, votre narrateur interne vous fait rejouer la bande sonore de ces questions à intervalles plus ou moins réguliers. Vous choisissez parfois d’en faire abstraction. D’autres fois, vous feignez une ignorance qui vous apporte, sur un plateau d’argent, d’affriolants gains secondaires. Bien souvent, vous les balayez aussi en dessous du tapis de l’inconfort connu, oubliant volontiers les allergies suscitées par vos répétitives esquives.
 
Or, le fait que vous laissiez ainsi suspendues les plus vitales questions n’empêche pas votre inconscient d’en saisir, avec une ingéniosité déroutante, tous les véritables enjeux. Ironiquement, il sait bien avant vous que les réponses à ces questions seront les charnières d’évolution de votre vie. Petit patron dans la grande conscience collective, il invite le hasard et la synchronicité à s’allier dans un tandem redoutablement créatif. Ils nous servent ainsi, par le biais de scénarios platement redondants, les mêmes questions de subsistance. Et ce, inlassablement, jusqu’à ce que nous choisissions, enfin, de leurs trouver une réponse claire et humblement concise.
 
De morceaux en morceaux, c’est question sont devenues un grand casse-tête. Pourquoi? Tout simplement parce que par leurs réponses vous trouverez indubitablement la pièce manquante d’une image plus complète de vous-même.
 
LA MAIN DANS LE SAC
 
Dans votre propre sac de questions ignorées, oubliées, récurrentes ou compromettantes, je vous propose aujourd’hui de plonger une main calme et confiante. Certes, cette décision, ce choix ou ce non choix vous appartient totalement. Or, n’oubliez pas que vous savez désormais qu’une partie de vous n’acceptera pas de rester sans réponse. Allez-vous laisser passer une nouvelle fois une opportunité d’ajouter de nouvelles perspectives à votre destinée ? Ferez-vous aujourd’hui la preuve d’un ultime courage en osant regarder en face une partie longtemps voilée de votre véritable essence ?
 
Présupposons que vous vous êtes laissé gagner par une sorte de gourmandise de bien-être. Que vous acceptez, bien gentiment, de vous prêter à ce jeu questionnaire, hors des sentiers du banal et de l’ordinaire. D’abord, allons à l’essentiel. Fermez les yeux et imaginez, à l’intérieur de vous, l’endroit exact ou pourrait se cacher votre sac de questions. N’hésitez plus, délivrez-le enfin de l’oubli. Avancez vers lui pour découvrir la texture du tissu qui le compose. Admirez les détails de sa décoration. Froissez l’étoffe pour savourer son bruissement léger.
 
Puis, pigez l’une d’entres-elles et lisez-là d’abord pour vous-même. Puis, tentez de situer le moment de sa naissance? Quel âge aviez-vous ? En étiez-vous à vos premières armes ou au contraire il s’agit plutôt d’une question qui a fleuri au beau milieu de votre champ de sagesse? À quoi fait-elle référence? S’agit-il d’une question d’environnement, de comportement, de capacité, de croyances, de valeurs ou d’identité ?
 
Respirez un bon coup. Le pire est fait. Il ne vous reste plus qu’à prendre un instant de plus pour m’écrire, en guise de réponse, la question que vous avez pigée. En attendant la suite par l’entremise de l’artisane-des-mots, je vous invite à vous récompenser pour ce geste de bravoure que vous venez de poser pour vous-même. Offrez vous ce que vous aimez aujourd’hui. Un petit rien. Un grand tout. Peu importe…Pourvu que le plaisir soit au rendez-vous…
 
À bientôt….
Publicités

Auteur :

Agente de communication freelance, Journaliste 2.0, www.julievigneault.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s