Publié dans Pensée du jour
Ne devrais-je pas être heureuse de te savoir tremblant, chancelant sous mes sortilèges ? Qu’as-tu donc murmurrer à mon oreille pour que ma nuit sauvage soit domptée par la peur de tes eaux troubles ? Ne te mire point dans la fontaine en cette pleine lune de lucidité mensongère. Car, même si notre reflet te semble obscur et improbable, j’ai appris à y déchiffrer les vagues espoirs du bonheur…J.Vigneault 2012
Publicités

Auteur :

Agente de communication freelance, Journaliste 2.0, www.julievigneault.com

Un commentaire sur «  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s