Publié dans Pensée du jour

Poussière de marbre

Demain tu reviendras suite à de longs mois de silence.  Je me tiendrai bien droite, souriante, Goliath contre le David que tu es devenu.  La porte s’ouvrira et, malgré le marbre qui maquille mes traits, je redeviendrai poussière d’étoiles.  Je lutterai contre les muscles de mon visage qui te dessineront un sourire.  Je tenterai de mettre en sourdine toutes les notes joyeuses qui s’accrocheront à mes mots. Mais, je le sais, tu les entendras quand même.anges_louvre

Je me sculpterai un glacier pour mieux te laisser seul sur la banquise de mon balcon:  Roméo d’amertume que tu es devenu alors que moi, douce Juliette, j’ai effeuillé tant de marguerites dans tes silences.  Je te montrerai mon jardin et toutes ces fleurs qui ont lutté pour ne pas faner sous le désespoir de ton absence.

Je te parlerai de banalité.  Tu m’en répondras tout autant et nous sentirons, sur nos joues encore émues, la caresse d’un vent nouveau.  Tu sais, la poussière de marbre possède ce don étrange de nous recréer, sans failles et sans reproches,  parfaitement indemnes tels victimes tacites de l’oubli de nos passés meurtris.

Le vent nous recomposera, moi en Camille toi en Rodin.  Moi en Dhalia, toi en Romarin. Puis, pressé par le soleil qui attends, par la pluie qui ruissèle, par la vie qui nous échappes, tu repartiras, laissant dans mon jardin un peu de tes pas, un autre été sans toi…

Publicités

Auteur :

Agente de communication freelance, Journaliste 2.0, www.julievigneault.com

2 commentaires sur « Poussière de marbre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s